Collapsing Now — Ordo Maximus

Collapsing Now — L'Ordo Maximus et les vampires

Collapsing now est, rappelons le, un supplément pour Shadowrun 6 qui présente dix groupes et organisations susceptibles de croiser le chemin des shadowrunners. Cette semaine, présentation critique et aide de jeu autour du chapitre sur l’Ordo Maximus.

Lecture critique

Voici donc le retour de l’Ordo Maximus (OM) ! Ce bon vieil Ordo est encore là en v6, 25 ans après ! En effet, l’OM est l’un des premiers antagonistes et l’une des grandes conspirations des premières versions de Shadowrun ; il fait son apparition dans Threats en 1996. Il nous est ici présenté dans toute la splendeur de sa première époque : celle d’une société secrète pour les plus riches et les plus influents de la planète et cachant, dans ses plus hautes sphères une cabale de vampires utilisant l’organisation pour ses fins maléfiques. Les vampires à Shadowrun ayant la particularité d’être des personnes infectées par un virus, le VVHMH, source des différentes formes de morts-vivants.

Ce chapitre nous présente donc assez bien la façade de l’OM, avec ses activités publiques dans les médias, sociales pour la haute société, son organisation interne de type société secrète en cercles autonomes qui se font concurrence et enfin son mystérieux « Inner Circle » de vampires contrôlant de loin toute la machinerie.

Serrin Shamandar

De manière intéressante, on nous présente aussi ici 10 grands projets de ce fameux cercle allant de l’annulation des effets néfastes du vampirisme (Projet Terminus) à l’adaptation de la cybernétique aux morts-vivants (projet Golem) en passant par le développement d’un moyen pour les vampires de se nourrir d’énergie astrale au lieu de sang (projet Ambrosia). Certains de ces projets ont déjà été réalisés dans les années 50 et 60, mais cela est passé sous silence ici. La fin du chapitre présente pour une fois des caractéristiques de PNJ intéressants dans leur genre, comme les Ordo Splatterpunks (des orcs hommes de main), les Fear the Dark Terrorists (des suprémacistes morts-vivants) ou encore les fameux Cyberzombies ! Bref, de quoi bien remplir le casting d’une série B, si c’est le genre que vous aimez.

Ce chapitre a quelque chose d’unique dans ce livre ; c’est le seul à avoir une section ou les auteurs discutent ouvertement de la pertinence de la réapparition de l’OM en v6.

L'avis de Vermer

Car en fait, la pertinence de l’OM en 2080 est bien toute la question. En effet, celle-ci pose, pour moi, un problème de cohérence (que les auteurs se gardent bien de mentionner) : celui de la crédibilité et de la continuation d’un complot déjà éventé.

Comme l’Universal Brotherhood (UB) qui cachait les esprits insectes, l’OM cachait des vampires dans les années 2050. Toutefois depuis cette époque ces deux complots sont sortis sur la place publique, l’UB s’est effondrée et a disparu tandis l’OM à grandement périclité.

En 2056, Martin DeVries, écrivain internationalement connu, a révélé et commencé à traquer les vampires de l’OM avant d’en devenir un lui-même. Au début, luttant seul et dans les ombres avec juste quelques runners (voir Le soleil des vampires), son combat a ensuite pris de l’ampleur dans les années 2070, quand de nombreuses personnes se joignirent à la chasse et la lutte ouverte contre l’OM, surtout suite à la sortie de son  livre Overexposure en 2075 qui révéla leur sombre secret. La multiplication des attaques et la création de l’Ordre de De Vries traquant les vampires et l’OM à travers le monde fut un coup dur pour celui-ci et il dut reconnaitre le problème des vampires en son sein et se replier sur lui-même (voir Dark Terrors et Hard Targets).

Dans la fin des années 2070, l’OM est ainsi devenu une société plus « grand public » axée sur la recherche magique et dont l’infiltration par les vampires est présentée comme une histoire réglée de son passé – bien que l’on se doute que la réalité derrière cette version officielle est peut être un peu différente (voir Occultes Societes et Grimoire des rues). Toutefois, l’OM a visiblement perdu plus de 90% de ses membres et ne regroupe plus que 300 personnes au total au début 2080 (voir Street Wyrd) .

Une fois révélé, l’OM a donc évolué dans le monde de Shadowrun et il est difficilement crédible, je trouve, de le présenter encore ici sous les traits d’une conspiration « secrète » de vampires comme elle l’était dans la v2 de 2050. D’autant plus que la description de l’OM dans Street Wyrd sortit juste quelque mois plus tôt est, elle, plus dans la lignée de l’histoire du monde. Il n’y a visiblement pas beaucoup de consultations entre les auteurs travaillant sur Shadowrun v6, ni de suivi sur la cohérence interne de la gamme.

Bref, avec ce chapitre sur un OM « néo-retro » on a ici des problèmes de positionnement je trouve. Aucun n’est insoluble, mais ils doivent toutefois être pensés et résolus par tout MJ voulant mettre en scène l’OM dans les années 2080 je pense.

L'avis de Morphée, the Joker

L’Ordo Maximus est une très vieille conspiration de Shadowrun qui a survécu au temps et aux éditions, là où d’autres ont été dévoilées et combattues. Pourtant, sa menace reste totalement crédible de part sa structure politique et la nature même de ses ennemis.

L’Ordo est une organisation à plusieurs cercles dont les niveaux bas comprennent de nombreux notables, non magiciens, bien implantés localement et dans le monde politique. Elle est un réseau social élitiste, un espèce de Rotary ou de Lions club  : en être membre est un signe de réussite sociale. Ses membres apportent de la crédibilité à l’Ordo. Face à cette façade de respectabilité se dresse un homme seul, pire, un vampire chasseur de vampires. Évidemment, De Vries est médiatique, charismatique, et cool pour nous les lecteurs, mais que peut-il seul face à ce monstre politique qu’est l’Ordo. Il n’a pas l’influence et la puissance qu’un Ares a pu déchainer sur les esprits insectes. Son influence est surtout visible sur Shadowlnad puis le Jackpoint. Ailleurs, toutes ses tentatives pour alerter sont systématiquement détournées, décrédibilisées ou minimisées par la puissance tentaculaire de l’Ordo, son emprise sur les grands décideurs et leur contrôle des médias. Pour faire une comparaison contemporaine et sans trop vous spoiler, De Vries est un peu le Lupin de l’Ordo Maximus. Il gratte, il agace, mais les méchants s’en sortent toujours.

Face à cette vision du public que les médias maintiennent dans une ignorance voulue, se dressent les Shadowrunners : eux, ils savent car ils ont déjà croisé tant de dangers dans les rues. Mais ils sont minoritaires et peu crédibles aux yeux du grand publique. Nous, lecteurs de Shadowrun, nous avons aussi cette position de savoir : mais pas le grand public. Notre vision est donc déformée.

Un exemple déjà évoqué de ce phénomène est Aztechnology. Pour les runners, elle est El’Diablo incarnée, la corpo des sacrifices, de la magie du sang, des cyberzombies, des Horreurs et j’en passe. Mais pour M. Tout-le-monde, Aztechnolgy, c’est cool : ce sont les Stuffer Shack…Je ne referai pas la démonstration ici et vous laisse le plaisir de relire la critique de PowerPlay.

L’Ordo a survécu exactement de la même façon qu’Aztechnology. Oh bien sûr, lorsque De Vries a tenté de montrer les vampires à la lumière du jour, ils ont un peu souffert. Il a fallut sacrifier un ou deux cercles en montrant que l’Ordo avait purgé leurs rangs de quelques rares vampires qui l’avaient infiltré… Mais le cercle intérieur, celui avec les grands vampires, les plus puissants, les plus riches, les plus influents, est toujours là. Ils attendent, conspirent, et eux, ils ont le temps… La société de mage est peut-être un peu moins nombreuse en terme de chiffres en V6, mais les 3200 membres annoncés dans la V5 ne sont pas tous des mages, bien au contraire. Ce sont des notables influents. Dès lors, il n’est pas illogique de considérer que les chiffres annoncés en V6 concernent les vrais mages… 10%, c’est pas si mal…

Bon, je vais me relire les Anne Rice moi!!!

Aide de jeu - Un exemple d'utilisation de l’OM

Cette aide de jeu présente mes réflexions et les options que j’ai retenues pour mettre en jeu l’OM dans les années 2070 – 80 puis quelques rencontres utilisables dans la ligné de cette approche.

L’approche retenue par Vermer

Pour commencer, je pense qu’il faut clarifier l’intérêt et les éléments que l’on veut voir en jeu amenés par l’OM. Celui-ci est entre plusieurs chaises : l’une est celle d’un ordre de Vampire contre lesquels il faut lutter. Celui-ci est pour moi hors sujet n’étant pas d’une part ce que moi et mes joueurs attendons de Shadowrun (d’autres jeux le faisant bien mieux), d’autre part, cet axe à SR fait très série Z (avec vampires en grand méchants, savants fous, scènes kitsch hollywoodiennes, le tout saupoudré de cyberzombies) qui n’est pas non plus l’ambiance que nous cherchons.

L’autre aspect est le côté conspiration aux agendas magiques obscurs, dans le style franc-maçon. Pour cela, Shadowrun a aussi déjà la Loge Noire qui remplit beaucoup cette fonction, l’OM ne peut donc pas n’être que cela, selon moi. Je garde toutefois cette approche de société secrète en veillant toutefois à lui garder une identité distincte de la Loge Noire avec des éléments uniques.

Concernant la mainmise des vampires sur l’OM, celle-ci me semble éventée et je retiens donc pour ma table le postulat de l’évolution de l’OM vers un petit ordre fermé de riches versé dans les recherches magiques, tel qu’il a été présenté dans Street Wyrd (et reconnaissant que l’infiltration par des vampires a été un problème qu’ils ont « dépassé »). L’incertitude entre cette version officielle et la réalité du nettoyage est une zone floue que je trouve intéressante à présenter aux joueurs. J’ai trouvé que certains éléments du livre « Le soleil des vampires » (situé en 2060) sont intéressants et originaux ; l’OM arrivant à mettre au point le projet Terminus (immunisant les vampires au soleil et leur enlevant le besoin de sucer du sang – ils mangent et boivent maintenant normalement tout en gardant leurs capacités, mais restent vulnérables aux blessures par le bois). Je retiens donc cette option où les vampires de l’Inner circle ont maintenant atteint le statut d’immortels « terminus » et se consacrent à l’étude de la magie et des plans.

Mise en jeu

Voici donc quelques petites scènes permettant de mettre en jeu l’OM dans la perspective que j’ai retenu.

1
Achat d’images

Lieu : Matrice
Type de rencontre : Offre de contrat.

Les runners apprennent par leurs contacts qu’un Johnson du nom de Lock souhaitant leur proposer quelque chose. Celui-ci les rencontrera via la Matrice. Il se présente comme un homme d’une cinquantaine d’années vêtu à la mode européenne et faisant ouvertement partie de l’OM. Il proposera aux runners d’acheter toutes images de phénomènes magiques étranges ou inexpliqués, mais aussi d’éléments interplanétaires qu’ils pourraient enregistrer durant leurs activités. Il ne demandera rien concernant le contexte et veut seulement les images, les lieux et les dates de celles-ci. Il expliquera avec honnêteté que c’est dans le but de recherches hermétiques et payera 1.000 ¥ par clip d’au moins 10 secondes de chaque événement distinct. Il laisse les moyens d’enregistrement au choix des joueurs. Bien sûr, il est prêt à négocier en fonction de la qualité des images rapportées. Il tiendra à avoir l’exclusivité de tous les films et leur enverra un contrat en bonne et due forme.

Si les joueurs partent en expédition interplanaire, il est prêt à leur acheter l’enregistrement complet de leur voyage au prix de  10.000 ¥ pour 5 heures de films si celui-ci contient des choses intéressantes concernant la compréhension des habitants des plans et de leurs motivations. Si les joueurs tentent de le doubler, celui-ci s’en apercevra rapidement et mettra simplement fin à leur collaboration.

2
Docteur Hilary Kress

Lieu : N’importe où.
Type de rencontre : Aide médicale.

Si les joueurs ont rencontré des infectés de HMHVV (goules, vampire, etc.,) ils seront abordés (individuellement ou en groupe) par un un homme et une femme en blouse blanche dans une ambulance se présentant comme le Docteur Hilary Kress et sont assistant Flin Taiko.

Le docteur Kress indiquera qu’elle fait une étude épidémiologique sur les HMHVV et qu’elle souhaite faire des tests rapides sur tout runners ayant passé à moins de 2m d’un infecté. En effet, elle avait connaissance des infectés auxquels les joueurs ont à eut faire par des sources qu’elle ne révélera pas. Elle est aussi un mage hermétique et après la prise de sang, elle utilisera un étrange stéthoscope cabalistique (faites peur aux joueurs !) qu’elle manipulera tout en étant en perception astrale afin d’inspecter les auras.

Si les runners sont blessés, elle les soignera gratuitement dans la limite des possibilités de son ambulance (de haut de gamme tout de même) et elle leur offrira 1.000 ¥ chacun pour avoir passer les tests (10 minutes par personne). À la fin de leur rencontre, elle leur donnera aussi son contact sur la matrice et leur offrira 1.000 ¥ pour chaque localisation de bassin d’infectés qu’ils lui signaleraient.

Le docteur et son assistant travaillent pour l’OM sur les mutations et la propagation du HMHVV, ils ne le diront pas ouvertement, car sous couvert d’une fondation “Eva”, mais ils le savent tout de même et peuvent le révéler si on insiste un peu.

3
Une femme d’influence

Lieu : N’importe où dans la haute-société.
Type de rencontre : Alliée

Un jour où les runners fréquentent les hautes sphères de la société (réception, restaurant, milieu corpo, complexe de vacances haut de gamme, etc.), il rencontre Helena Renzi. C’est une femme élégante avec qui ils sympathisent — voir pour qui l’un des PJ à une attirance. C’est une brune à la peau pâle dans la trentaine, aux cheveux longs, vêtue avec goût, mais sans ostentation. Charmante, elle est toutefois un peu distante et réservée. Elle sera aimable sans être trop chaleureuse.

Alors qu’ils sont isolés avec elle (sur la terrasse, en sortant en même d’un bâtiment, etc.), celle-ci reçoit soudain une balle en pleine tête. Le projectile lui arrache une partie du cou et de la mâchoire. Elle tombe au sol sous l’impact. Les joueurs ne peuvent localiser le tireur, celui-ci ayant tiré à très longue distance. Au sol, des fragments de peaux, d’os et de chair sont éparpillés dans relativement peu de sang vu la gravité de la blessure. Une lentille de contact de ses yeux bleus a atterri par terre avec quelques éclats de bois. La femme ira se réfugier à couvert (dans une voiture, dans une petite pièce, derrière quelque chose, etc.). Elle est sous le choc, se tient le visage, mais étrangement sans crier ni pleurer. Elle ne sait pas trop quoi faire des runners dont elle se méfie. Son oeil sans lentille est blanc et laiteux, la peau et sa mâchoire régénèrent rapidement sous les yeux des PJ. Elle accepte volontiers un foulard ou une veste pour masquer la blessure de son visage qui se reconstruit. Une fois qu’elle est sûre qu’elle ne risque plus de se faire tirer dessus, elle remerciera les joueurs s’ils l’ont aidé et s’ils ne sont pas trop choqués. Elle leur propose d’aller dîner à l’occasion et de garder contact s’ils le souhaitent.

Helena est une vampire-terminus. Jeune femme intelligente et charmante, née en 2021, elle était une intime de certains membres de l’Inner Circle dans les années 50. Quand le traitement terminus fut mis au point, elle accepta d’être infectée pour les rejoindre et devenir immortelle. Maintenant présidente de la loge de Seattle de l’OM dont elle supervise les opérations et les relations publiques. Sa vie d’immortelle n’est toutefois pas ce qu’elle pensait ; elle perd lentement ses passions, ses sentiments et ses goûts pour la vie. Elle s’accroche toutefois à son humanité et à qui elle était ; elle continue à vivre en faisant scrupuleusement ce qu’elle aimait autrefois (nourritures favorites, danse, lieux de vacances, goût pour un type d’hommes, etc.) ou en adoptant les goûts de gens qu’elle rencontre. Elle est assez influente et pourra être un contact utile pour les runners (elle connaît très bien la ville, y vivant depuis plus de 60 ans) et même proposer de travailler occasionnellement pour certains projets de l’OM. Elle a été attaquée par un chasseur de vampires de l’Ordre de De Vries ayant tiré à longue distance une balle en bois composite — s’ ils deviennent proches, elle pourrait demander l’assistance des PJ contre ce dernier.

2 réflexions sur “Collapsing Now — Ordo Maximus

  • 9 décembre 2021 à 0 h 18 min
    Permalien

    On me demandait quelques references des livres et passage clefs sur ma perception de l’OM – les voici:
    J’ai toutefois retrouvé les references :
    – Le « outing » mondiale de l’Ordo par de Vries et les réactions de l’OM : Hard Target p.22-24
    – Le changement de structure de l’OM dans les années 70 : Magical Societies p.16-17
    – Les vampire dans l’OM, une histoire du passé : Street Wyrd p.136 (Boite grise qui sont des éléments techniques et non du fluff en context)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.