La table

Quand Ray et son pote débarquèrent au Twister, je compris tout de suite qu’ils n’étaient pas venus pour le plaisir de boire un verre avec moi. Ray avait son regard des mauvais jours, un regard fuyant. Son pote, lui, faisait carrément la gueule. Il n’avait pas besoin de ça pour être intimidant. Bien qu’humain, il était taillé sur le modèle ork. Ses mains, larges comme des battoirs, étaient agitées d’un tic nerveux régulier. Abus de Novacoke ou de BTL ? Allez savoir. En tout cas, il était trop jeune pour que ses réflexes câblés déconnent déjà. À moins bien sûr qu’il n’ait acheté un équipement de deuxième ou troisième main.

Lire la suite