Un futur proche et sombre, même s’il est beaucoup plus rural qu’à l’habitude ?

La Panaklay, une méga corporation qui n’hésite pas à faire des expériences sur des enfants pour le pouvoir ?

Une Miss Johnson retors et rancunière, qui n’aime pas laisser des traces derrière elle ?

Terrence Trolley, un runner désabusé, avec son code de l’honneur, et sa petite équipe ?

Une IA balbutiante ?

Des enfants qui ont développé des pouvoirs psys (de la magie?) ?

Un restaurant dans la ville de Jericho qui a des air de Space Needle ?

 

Dites donc, on jurerait que cette BD est un prequel de Shadowrun !!!

Parlons de la BD

La couverture montre un runner protégeant deux enfants, mais vous aurez noté le petit halo bleu autour de la main du garçon qui ne peut qu’attirer l’œil expert des joueurs de Shadowrun que nous sommes, évoquant immédiatement la magie. Mais j’ai oublié de donner la principale information, celle qui fait que la BD a fait tilt direct quand je l’ai vu sur l’étale de mon magasin de Bd préféré : le scénario est de Serge Le Tendre lui-même. Ça promet !!!

Le dessinateur n’est pas un inconnu non plus, plus que Patrick Bouqin-Gagné a entre autres dessiné La Geste des Chevaliers Dragons qui se trouve aussi dans ma bibliothèque. Dans cette Bd, son dessin se fait moins arrondi et plutôt anguleux, ce qui se prête bien au thème futuriste et dur qui est traité.

L’éditeur, Drakoo, vous offre d’ailleurs la possibilité de feuilleter les 10 premières pages sur son site.

L’histoire se déroulera en deux tomes. Bonne nouvelle, ce n’est pas une série sans fin qui s’annonce, ce qui veut dire que Serge Le Tendre va chercher à être efficace sans délayer outre mesure.

Ce premier tome présente en trois parties, les 3 grands protagonistes, puis les mélange dans une phase d’action et qui pose les bases du dénouement de l’histoire … dans le tome 2.

C’est efficace et agréable à lire.

Synopsis :

La Panaklay, une multinationale, avait financé il y a une douzaine d’années, un laboratoire de recherches afin d’explorer les perceptions extrasensorielles de très jeunes enfants avant que leur fontanelle, la « fenêtre sur le cerveau », ne se referme. Norton, l’un des responsables du projet, révolté par l’exploitation de ces petits cobayes, avait saboté le laboratoire avant de s’enfuir avec deux des enfants les plus prometteurs.

Dix ans plus tard, la Panaklay vient de retrouver la trace de Norton. Celui-ci fait appel à son neveu,  Terence Trolley, pour qu’il veille sur ses protégés. Tous ignorent que les étranges pouvoirs des enfants sont en train de se réveiller et qu’ils vont tout faire basculer. Ce sera un voyage sans retour au bout de la peur.

Terence Trolley et Shadowrun

D’un point de vue Shadowrun, ça donne quelques bonnes idées…

PJ / PNJ

  • Terrence Trolley vous apporte clés en mains des idées pour le background de votre runner / flingueur préféré.
  • J’aime bien le personnage de Miss Johnson et elle mériterait de représenter une Japanacorp lors d’une série de scénarios, à moins qu’elle se soit une agent d’Aztechnoloy.

Scénarios

Le scénario a un goût de déjà vue pour les joueurs de Shadowrun, et rappelle clairement, en version matricielle, les Otakus apparus en V2-3. On y trouve aussi un écho à l’accueil réservé aux Technomanciens par les mégacorps  qui a été décliné lors de la campagne Emergence. Mais ne boudons pas notre plaisir …

Les runners sont donc engagés par Miss Johnson pour retrouver un scientifique de sa corpo qui a disparu en emportant avec lui un sujet d’expérience. Celui-ci, s’il reste trop longtemps hors de la sécurité d’un laboratoire, pourrait devenir un danger pour l’humanité toute entière (faites jouer la parano naturelle des joueurs : l’essentiel est qu’ils ne fassent pas confiance au sujet d’expérience). La priorité est la récupération du sujet. Le scientifique ayant démontré qu’il n’avait aucune loyauté, il peut être  ramené pour “être jugé” ou éliminé. Quoiqu’il arrive, il ne doit pas y avoir de traces et de témoins.

Pas de bol pour nos runners, le scientifique s’est réfugié dans les NAO, et est plutôt bien planqué :  le retrouver les fera sortir de leur zone de confort à Seattle pour se rendre dans la nature (Beurk), et les amènera à rencontrer Terrence Trolley et son équipe, qui a la ferme intention de protéger son oncle.

Bien entendu, Miss Johnson n’aura pas mentionné que le sujet d’expérience est un enfant de 10 ans, ce qui peut poser des problèmes de morale aux joueurs (ou pas). Elle a aussi oublié de mentionner les étranges pouvoirs de l’enfant. Et en plus, elle ignore que deux autres sujets d’expériences sont là : l’une d’elle avec le professeur, alors que l’autre vit seul dans la nature … Il y a moyen de s’amuser …

Et si nos PJs venaient à décider de trahir en laissant le professeur s’échapper, en omettant les deux autres sujets d’expérience, vous pouvez faire confiance à Miss Johnson pour leur mener la vie dure soit en intervenant avec sa propre équipe sur place, soit en les dénonçant aux forces de sécurité des NAO (les rangers Salish sont de redoutables adversaires, et si vous êtes vraiment sadiques et que vous envoyez vos runners en territoire Sioux, brrr … Wild cats).

Have Fun, play Shadowrun !!!!

Editeur : Drakoo

Dépôt légal : 04/2020

ISBN : 978-2-490-73514-3

Nombre de pages : 46

Scénario : Serge Le Tendre

Dessin : Patrick Boutin-Gagné

Couleur : Aurélie Frémineur

Publication : 03 juin 2020