Critique de Power Plays – EVO

Disponible depuis peu en anglais, le supplément Power Plays pour Shadowrun, Sixième édition fait le point sur chacune des dix mégacorporations emblématiques du Sixième Monde. Tous les mardis pendant dix semaines, shadowrun-jdr.fr vous apporte la critique d’un chapitre de l’ouvrage, chacun évoquant en détail l’une des mégacorpos. Aujourd’hui, c’est le tour de la plus transhumaniste d’entre elles, on parle bien sûr d’EVO !

EVO en quelques mots

Corporation à l’identité particulièrement forte, EVO est connue pour ses projets innovants, sa politique transhumaniste, et son acceptation de la métahumanité dans toute sa diversité comme en atteste sa nouvelle PDG, Ysil, une naga.

Il s’agit de la corporation idéale pour mettre en avant les technologies expérimentales, les figures les plus bigarrées du Sixième Monde, et les recoins du monde trop peu explorés par les autres corporations telles que l’Afrique et l’espace.

Les chemins de l’EVOlution

Les propositions de Power Plays pour le futur de la corpo ne dénotent guère du chemin tracé dans la cinquième édition. On retrouve une corpo essentiellement en proie avec les retombées de la crise du SFC et de sa gestion de celle-ci. Au programme : image de marque mise en danger, nouvelle PDG, dragon et IA revanchardes, divisions internes, technologie anti-grav… Les pistes pour prolonger ce qui fut l’un des arcs majeurs de l’édition précédente ne manquent pas et devraient inspirer les meneurs familiers avec le thème, tout en laissant les autres sur le carreau.

Le texte indique des activités grandissantes dans le domaine de la magie, que ce soit par l’étude des failles, le développement d’Arcane Revolution ou la volonté d’Ysil de favoriser ce domaine de recherche. Cependant, le meneur n’aura absolument rien de concret à se mettre sous la dent sur le sujet.

Côté tech’, on notera surtout la fin du chapitre qui met particulièrement l’accent sur les zeppelins anti-grav développé par EVO et qui devrait voir le jour sous peu (dans Double Clutch, le supplément SR6 consacré aux drones et véhicules prévu pour la fin d’année ?). Supposé révolutionner le transport, malgré de longs délais de production et une technologie échappant encore aux concurrents de la corpo, ces zeppelins pouvant êtres armés s’annoncent comme l’un des enjeux économiques majeurs de ce début de décennie. Reste à voir jusqu’où les auteurs pousseront finalement le cap, mais la démocratisation progressive de l’anti-grav pourrait bien aider à renouveler les situations de jeu…


UneVoix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *