Critique de Power Plays – Spinrad Global

Disponible depuis quelques mois en anglais, le supplément Power Plays pour Shadowrun, Sixième édition fait le point sur chacune des dix mégacorporations emblématiques du Sixième Monde. Tous les mardis pendant dix semaines, shadowrun-jdr.fr vous apporte la critique d’un chapitre de l’ouvrage, chacun évoquant en détail l’une des mégacorpos. Aujourd’hui nous atteignons la dernière des AAA, et nous avons gardé la plus récente addition à cette liste : Spinrad Global !

Avant de parler du chapitre en lui-même, il faut lui reconnaître une certaine difficulté. Déjà, à l’inverse des autres chapitres qui s’appuient sur presque trente ans de matériel, celui-ci se concentre sur une « nouvelle » mégacorporation. Certes Spinrad Industries et Global Sandstorm hantent le paysage de Shadowrun depuis longtemps, mais ces traitements sont loin d’égaler (au moins en volume) le contexte existant pour les autres AAA. À ce premier défi s’ajoute le fait que l’histoire récente de la mégacorporation a été éparpillée à travers plusieurs ouvrages de la cinquième édition (Hard Target, Dark Terror, …) ainsi qu’Anarchy ; un passage par Streetpédia vous permettra d’avoir une vue d’ensemble de celle-ci. Ce qui fait que le produit de la fusion des deux corporations est un improbable monstre à deux têtes. Donner une forme de cohérence à cet ensemble, tout en s’assurant que la personnalité de la mégacorporation apporte réellement une différence par rapport aux 9 autres, n’était pas une mince affaire. Dernière difficulté : un supplément encore à paraître va se focaliser sur la nouvelle AAA, ce qui signifie que ce chapitre, à beaucoup d’égard, fait surtout office de bande-annonce et ne révèle donc pas tout…

Bilan des courses ? Le chapitre ne s’en tire pas trop mal. Pour un meneur débutant, on a largement assez d’information pour prendre en main cette mégacorporation, comprendre sa personnalité et comment inventer des runs qui s’appuient sur celles-ci. À l’inverse, pour le meneur de Shadowrun qui attend du nouveau sur Spinrad Global depuis la fin de la cinquième édition, on reste un peu sur sa faim. Ce qui n’est pas une surprise, car c’est dans le supplément à paraître que l’on trouvera ce dont on a besoin.

Romain “Belaran” Pelisse

Petite surprise ! Si cet article traite de la dernière des AAA, vous aurez tout de même un nouvel article la semaine prochaine, qui fera la critique du chapitre dédié aux AA !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *