Bonus Streetpédia — utiliser Ares & les esprits insectes

Bonus Streetpédia — utiliser Ares & les esprits insectes

SR6 - Streetpédia

La nature de la menace insecte dans Shadowrun a évolué, devenant l’une des plus étranges et inquiétantes du Sixième Monde. Elle offre de nombreuses opportunités de jeu qui vont au-delà du simple nettoyage de nids ou de colonies. Les intrigues qui s’y attachent font osciller la position d’Ares face à la menace, obscurcissant la frontière entre allié de circonstance et ennemi intime. Elles sèment donc volontairement le doute sur les intentions de la société et de son PDG, Damien Knight. Est-ce que la corporation cherche réellement à détruire les insectes ou elle est tellement infestée par ceux-ci, qu’elle n’en est plus que l’instrument ?

Le synopsis d’une campagne autour de ce thème devrait suivre cette ambivalence et amener les runners à se questionner régulièrement sur le jeu auquel Ares (ou les insectes) joue(nt). De manière classique, on peut commencer par les habituelles disparitions inexplicables que les runners doivent élucider. L’enquête les mène rapidement à un laboratoire de recherche secret, infesté par les insectes. Là, ils portent secours à une unité de Firewatch mise en difficulté par le nettoyage d’un nid.

Peu après, retournement de situation, ils découvrent que le site appartenait en fait à UnlimiTech, une filiale d’Ares ! C’est à ce moment qu’un employeur mystérieux (Sticks, un membre du Jackpoint) les engage pour exfiltrer un employé d’Ares, qui se révèle être le conjoint d’un agent de Firewatch. En creusant un peu, ils apprennent que ce soldat, pourtant émérite, a « déserté » sans explication du jour au lendemain.

L’exfiltration s’avère plus difficile que prévu, car une équipe de tueurs débarque pour tenter d’abattre leur cible. En essayant de comprendre ce qui se passe (et de protéger leur transfuge, s’il a survécu), les runners se rendent alors compte que c’est Ares qui a envoyé ces assassins !

Finalement, les runners rencontrent leur véritable employeur : les « renégats » de Firewatch (menée par Anne Ravenheart). Le rendez-vous tourne à l’embuscade alors qu’ils sont attaqués par d’autres soldats de la célèbre unité d’élite. Ces assaillants sont prodigieusement puissants et résistants (les fameux « fusion alpha »). Si les runners triomphent, ou du moins échappent aux agents d’Ares, ils sont recrutés par Ravenheart.

Leur responsabilité est désormais d’utiliser leurs contacts dans les Ombres afin de trouver des alliés aux renégats. Ils doivent notamment sonder discrètement d’autres factions au sein d’Ares et évaluer celles qui seraient prêtes à soutenir leur cause. Ils en viennent donc rapidement à s’intéresser à Léonard Aurelius et Arthur Vogel.

Le premier est une piste décevante. Replié sur lui-même, le vieil Aurelius semble jouer la défense et la passivité. Mais, dans le processus, ils rencontrent des Séraphins, tels que Rex Simmons, qui accepteront peut-être de les suivre. C’est alors au tour de Vogel qui, lui, indique bien aux runners qu’il est non seulement un soutien pour Ravenheart, mais qu’il va mettre de l’ordre chez Ares. Il se rend à Détroit avec la ferme intention d’obtenir la démission de Damien Knight (même si le nain n’en dit rien aux runners) ! À sa demande, ils doivent s’infiltrer dans le QG d’Ares afin de rencontrer Vogel. Trop sûr de lui, le nain s’imagine déjà discuter avec eux de la réintégration des renégats de Firewatch… Malheureusement, la situation tourne à la catastrophe quand une série d’explosions frappe le bâtiment. Quitter les lieux sans se faire alpaguer par Ares sera un tour de force. S’ils échouent, Damien Knight ne se privera pas de les accuser d’avoir commis l’attentat !

À partir de là, le groupe sera sur le devant de la scène et en parfaite position pour participer aux évènements à venir à Détroit… Ceux évoqués dans le tout nouveau supplément pour Shadowrun, Sixième édition intitulé Noir total.

Couverture de Noir total

Quel que soit le plan retenu pour les scénarios autour de cette intrigue, il est important de maintenir le doute et la confusion sur ce qui se passe réellement. Les contacts et alliés des runners chez Ares sont horrifiés par les révélations qu’ils peuvent leur faire (ou juste de ce qu’ils découvrent par eux-mêmes en se renseignant pour eux). Certains les rejoignent, d’autres se font éliminer, et les plus puissants dans la corporation les trahissent du jour au lendemain ! Ont-ils été transformés en esprits insectes ? Peut-être ont-ils fait, comme de par hasard, un séjour dans un centre de loisirs de Synergy, Inc. avant de se retourner contre eux ? Ou alors, c’est cette discussion en tête à tête avec Damien Knight ou Otto Stevens qui a changé leurs attitudes envers eux ?

Comme la suite le révélera, tout n’est pas ce qui paraît être ici. Damien Knight abat ses cartes avec prudence et les runners, aussi informés qu’ils soient suite à leurs péripéties, seront bien surpris de voir comment celles-ci seront posées, face découverte, sur le tapis…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *