Un autre sale coup à Berlin – le Bol de Mahomet

Le Bol de Mahomet est un scénario pour Shadowrun. C’est une simple adaptation d’un topo proposé dans livre de base p. 267 de Shadowrun: Anarchy, intitulé le Nuctéméron. Il garde fondamentalement la même structure mais adapte son MacGuffin (l’ouvrage occulte étant remplacé par une relique) et les factions qui s’y intéressent afin d’adapter l’aventure à celui de Berlin en 2080. 

La récente publication du scénario Sale Coup à Berlin, traduit par Ombres Portées 2.0 et téléchargeable gratuitement depuis le site de BBE, ayant déjà permis à certains de découvrir les Ombres de Berlin, ce scénario leur offre donc la possibilité d’y continuer leurs pérégrinations. 

Un autre objectif de cette variation est d’illustrer comment l’on peut aisément construire un scénario original en repartant d’un existant, simplement en adaptant son contexte.

Le bol de Mahomet (extrait de Wikipédia, le 18 septembre 2020)

Cette relique n’est pas conservée à Topkapı, mais fait pourtant partie des reliques sacrées.

Un bol de 1 400 ans d’âge, utilisé par Mahomet, a été conservé par sa fille Fatima et son mari Ali, le quatrième caliphe et cousin de Mahomet. Après leur mort, le bol a été conservé par leurs enfants Hassan et Hussein. Le bol a été transmis de génération en génération par les descendants de Mahomet, jusqu’à ce qu’il atteigne la Grande Bretagne. Le 21 septembre 2011, le bol a été transmis en Tchétchénie, et est désormais conservé dans la mosquée Cœur de Tchétchénie à Grozny.

À propos du bol, Ibn Kathir, lettré islamique et exégète du Coran, écrit dans son texte Les femmes du prophète Mahomet :

« Il a été rapporté par Abu Huraira qu’en une occasion, quand Khadija était encore en vie, Jibril est venu au Prophète (paix et prières sur lui) et dit, “O Messager d’Allah, Khadijah approche avec un bol de soupe (ou de nourriture ou de boisson) pour toi. Quand elle viendra, accueille là avec la paix de son Seigneur et la mienne, et donne lui la bonne nouvelle d’un palais de joyaux dans le Jardin, où il n’y aura ni bruit ni fatigue.” »

© Andreas AAS Schroth

Le bol de Mahomet

Mots-clés : Berlin • Fondation de Prusse • Bunker de la seconde guerre mondiale • Goule

Le job

Les runners sont engagés par une mystérieuse goule du nom de Rabenschwarz, qui vient à leur rencontre sous sa forme astrale. D’apparence humaine, une fois manifestée sur le plan matériel, l’étrange sorcier, dont la forme éthérée ne révèle pas la nature, les envoie à la recherche d’une relique de l’Islam : le bol de Mahomet.

L’objet a disparu dans le chaos des Euroguerres, cependant leur employeur a une piste solide : la Fondation de Prusse a exhumé de ses archives le journal d’un soldat russe, qui mentionne l’artefact. Il y confesse l’avoir dérobé lors du sac de la mosquée de Grozny. Opportuniste et peu intéressée par la relique, la Fondation de Prusse a décidé de mettre le carnet aux enchères ! Les runners doivent s’infiltrer dans leurs archives et récupérer l’information avant que la vente n’ait lieu, car leur employeur n’a absolument pas les moyens de participer à la vente !

Les runners sont plongés dans une course au trésor et doivent, au cours de leurs péripéties, démêler les intrigues qui se trament autour d’eux, afin de réussir à s’emparer de la relique. Tout d’abord, leur employeur, une goule décrépie qui semble plus ancienne que le monde, devrait leur paraître suspect. En fait, Rabenschwarz est un ancien soldat allemand des Euroguerres, qui s’est converti à l’Islam quelques années après sa transformation en goule. Il n’a aucune intention maléfique et cherche à retrouver le bol, car il pense qu’une telle relique devrait résider dans une mosquée et non dans le coffre à trésor d’infidèles. Ayant obtenu ce renseignement auprès d’un vendeur d’information, Rabenschwarz est tout à fait conscient que d’autres sont également sur la piste de la relique…

Parmi les autres factions intéressées par l’artefact, on trouve :

  • Le prince Ahmad de l’émirat de Kreuzhain, qui est sous pression par les autres chefs des enclaves sous loi coranique. On exige de lui qu’il obtienne la relique, mais lui sait bien qu’il n’a pas les moyens de remporter l’enchère. Il recrute donc sa propre équipe de runners pour s’emparer du journal.
  • Désormais à la tête des Loups Gris de Berlin, l’intégriste et macho elfe, Tauh’d souhaite participer à la vente aux enchères, mais à fins politiques. Il n’a pas réellement d’intérêt pour la relique, mais il doit satisfaire les fondamentalistes sur lesquels il s’appuie pour garantir sa place au sein de l’organisation.
  • Ancienne actrice porno devenue politicienne, Bella Lugosi, que les tabloïds accusent, sans preuve, depuis des années d’être une vampire, est, elle aussi, lancée dans cette course à l’artefact. C’est le potentiel magique de l’artefact qui l’intéresse, elle soupçonne (à tort ou à raison) qu’il pourrait être utilisé conjointement à la magie du Sang pour de puissants rituels magiques… Qui sait, peut-être même un rituel qui lui permettrait de marcher à nouveau à la lumière du jour ?

Le vieux grenier

Les runners doivent infiltrer, par la discrétion ou par la ruse, l’une des archives de la Fondation de Prusse. Celle-ci se situe dans le Getreidespeicher (le Vieux Grenier), un bâtiment historique classé du port de Westhafen. La sécurité matricielle et physique a été confiée à Hard Corps Security, une filiale d’Ares connue pour son efficacité aussi redoutable que brutale (voir p. 46, Lockdown). Une demi-douzaine de leurs agents patrouille le bâtiment et ses alentours, par groupe de trois. Le site est protégé par une puissante barrière astrale. La nuit, il est patrouillé par des barghests.

Source: Wikipédia

Pour compliquer les affaires des runners, une autre équipe intervient au moment de leur opération. Envoyés par le prince Ahmad et menés par Jinn, un decker elfe d’Istanbul aussi arrogant que brillant, ils cherchent aussi à s’emparer du vieux carnet. Il est accompagné de Faustin, une naine qui aime distribuer des coups de poing ! C’est la fille d’un chaman Rat du nom d’Eduard, connu pour faire la sécurité d’une arène de combat du quartier de Gropiusstadt nommée le Sechs Tief. Pour compléter son équipe, un autre elfe, Raider, lui plus connu pour son expertise archéologique.

Si Faustin ne demande qu’à faire couler le sang, Jinn comme Raider sont plus posés. Si les runners ont rapidement l’avantage, ils opteront pour une retraite stratégique ou même offriront de parlementer. Jinn est le seul à savoir que l’équipe travaille pour le prince Ahmad, mais il révélera cette information que s’il y est contraint.

Encart : la Fondation de Prusse

Lorsque Berlin a « sombré dans l’anarchie » dans les années 2050, ses « honnêtes résidents » se sont grandement inquiétés, non pas du devenir de sa populace, mais des nombreux trésors de l’histoire allemande qui s’y trouvaient. Ainsi est née la Fondation de Prusse, une organisation destinée à récupérer et protéger ces merveilles des mains crasseuses des iconoclastes de la néo-anarchie et du Status Fluxus

Vente aux enchères

Si les runners ont réussi à obtenir le journal dans la scène précédente, ils rencontrent Rabenschwarz, à sa demande, dans les tunnels abandonnés qui relient Stralau à Treptow. Cette rencontre peut donner l’occasion aux runners de découvrir sa véritable nature.

Pendant que la goule étudie le document que les personnages ont apporté, leur employeur leur demande d’espionner la vente aux enchères qui aura lieu au Nimmerland afin d’identifier ses concurrents. S’ils n’ont pas réussi à obtenir le carnet lors de la scène précédente, Rabenschwarz les envoie à la vente afin de le récupérer des mains de son acheteur. Même si le journal a été dérobé, la vente a lieu car une copie numérique de son contenu est mise aux enchères par un intermédiaire de la Fondation de Prusse. 

Le Nimmerland est une petite galerie d’art, qui abrite aussi un café, et, à l’étage, une salle de ventes pour les enchères requérant de la discrétion. Située à Charlottenburg, dans un quartier corporatiste, elle profite d’une sécurité bien plus élevée à ses alentours immédiats, mais aussi d’une excellente sécurité interne. 

Sur place, Tauh’d, l’elfe à la peau sombre, multiplie les simagrées pour donner le change, mais laisse, en fin de compte, la vente être remportée par Kaschmir. La belle femme, dans sa trentaine, est la cheffe du clan Cezve du Kreuzbazar. Ayant repris les activités familiales (voir le jeu vidéo Dragonfalls), elle joue ici le rôle d’intermédiaire pour Lugosi. À l’issue de la vente aux enchères, protégée par des runners de confiance issus de son quartier, elle retourne dans le Kreuzbazar pour y rencontrer son employeur et lui remettre le carnet. De là, Bella Lugosi et son escorte remontent dans sa limousine et retournent à sa résidence, le château de Babelsberg. Le carnet rejoint sa collection personnelle et y reste jusqu’à la fin de l’aventure, à moins que les runners ne s’en emparent.

Le château de Babelsberg au sud ouest de Berlin
Source : https://www.pikist.com/free-photo-vdsyt/fr

S’ils n’ont pas été mis hors course par les runners, Jinn et ses comparses observent comme eux la vente aux enchères et suivent aussi Kaschmir, puis Bella Lugosi. Mais, retors, ils s’arrangent pour que les gardes du corps de l’ancienne star repèrent les runners… et l’un d’eux est un vampire !

Dans les profondeurs oubliées de Berlin

Le journal du soldat russe a parlé ! C’est dans un ancien bunker de la seconde guerre mondiale caché dans les tréfonds de la station de U-Bahn de Gesundbrunnen que le butin de sa rapine à la mosquée de Grozny est caché. Même si les runners n’ont toujours pas récupéré le carnet, Rabenschwarz paye à prix d’or (et avec une partie de leur paiement) l’information auprès de l’un de ses contacts. C’est donc dans les tunnels désormais à l’abandon de l’ancienne BVG (le métro berlinois) qu’il faut errer afin de retracer les pas du soldat, ce qui s’avère beaucoup plus difficile si l’on ne dispose pas de son carnet. Heureusement pour les runners, leur employeur connaît bien les lieux…

Si les runners du prince Ahmad sont hors course, ce sont les mignons de Bella, un groupe de jeunes vampires, qui suivent les runners dans les sous-sols ; sinon une dizaine de soldats des Loups Gris envoyés par Tauh’d. Cependant, rusés, ils attendent que les runners aient extirpé du bunker inondé la besace du soldat russe avant d’attaquer Rabenschwarz et ses employés. 

Ombres portées

SR5

  • Agents de sécurité de Hard Corps Security (sécurité corporatiste, Prof. 2, p. 384)
  • Barghest (p. 405)
  • Gardes humains de Bella (gang du crime organisé, Prof. 4, p. 385)
  • Gardes vampires de Bella (p. 407)
  • Loups Gris, dont un lieutenant (gang du crime organisé, Prof. 4, p. 385)
  • Jinn (humain, archétype decker, p. 119)
  • Faustin (naine, archétype adepte, p. 115)
  • Raider
  • Rabenschwarz (goule, p. 406)

SR6

  • Agents de sécurité de Hard Corps Security (patrouilleur de la Lone Star, Prof. 3, p. 214)
  • Barghest (p. 220)
  • Gardes humains de Bella (gang du crime organisé, Prof. 4, p. 215)
  • Gardes vampires de Bella (p. 223)
  • Loups Gris, dont un adepte (gang du crime organisé, Prof. 4, p. 385)
  • Jinn (humain, archétype decker, p. 85)
  • Faustin (naine, archétype adepte, p. 83)
  • Raider
  • Rabenschwarz (goule, p. 222)

SRA

  • Agent de sécurité de Hard Corps Security (Dangerosité sbire, p. 185)
  • Barghest (p. 200)
  • Gardes humains de Bella (soldat, Dangerosité Antagoniste, p. 189)
  • Gardes vampires de Bella (p. 201)
  • Loups Gris, dont un lieutenant (soldat, Dangerosité Antagoniste, p. 189)
  • Jinn (p. 108)
  • Faustin (Knox, p. 112)
  • Raider (p. 118)
  • Rabenschwarz (goule, p. 201)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *