SHADOWRUN Héritage : sortie du supplément Menaces

Par :

Belaran

Morphée, the Joker

Belle surprise !!!

Threats, un des suppléments emblématiques de la seconde édition de Shadowrun, est sorti en pdf dans la nouvelle gamme Shadowrun Héritage : Menaces est parmi nous !!!

Couverture de Threats
Couverture de Menaces

Threats / Menaces : de quoi parle-t-on ?

Sorti en 1996, Threats / Menaces était attendu au tournant par les critiques littéraires de l’époque (enfin l’équipe de Casus V1 pour être plus précis), qui redoutaient un nouveau manuel des monstres déguisé, après le Paranormal Animals of North America et son petit frère pour l’Europe. Et là, c’est la surprise, une grande baffe à l’époque… Samuel Delerme l’avait de suite qualifié de “primordial”, “d’indispensable si vous voulez jouer en campagne” (Casus Belli V1 n°96).

Threats / Menaces présente 14 menaces de l’ombre (individu, groupe, dragon…) pour l’univers de Shadowrun, et offre un nombre d’idées de scénarios et même de campagnes tout à fait considérable (mes vieux amis joueurs pourront attester que j’ai largement utilisé et usé chaque mot écrit dans “Afraid of the Darke”).

Chaque chapitre commence par une présentation de la menace : fichier volé, témoignage de victime,… Comme le veut la tradition de l’époque, le texte est grandement annoté par les utilisateurs de Shadowland dans l’anarchisme le plus total : c’est toujours aussi plaisant à lire d’ailleurs.

Suivent les règles de jeu, les conseils sur la façon d’utiliser la menace et parfois même des statistiques de PNJ (non, pas de carac pour Lofwyr, soyez rassurés).

Un supplément de 1996 traduit en 2021 ?

Ce supplément semble dater un peu :

  • il a été écrit il y a 25 ans (ça pique un peu quand j’écris ça) ;
  • la timeline le positionne en 2056.
Et pourtant !!!

Parmi les 14, nombre de ces organisations sont toujours présentes en 2080. Pensez donc :

  • Alamos 20 000 : le racisme ne vieillit pas, même dans le monde de Shadowrun. Une menace toute aussi répugnante que d’actualité.
  • La conspiration vampirique : ils ont tout leur temps, mais l’Ordo Maximus reste bien présent en 2080.
  • La conspiration atlante : on retrouve la Fondation atlante encore partout où il y a des artefacts, et ils sont toujours les acteurs majeurs de certaines campagnes.
  • Vol au-dessus d’un nid de dragons : Lofwyr est toujours aussi actif, surtout avec la fin de la guerre civile draconique et la perte du top 1 de Saeder-Krupp. Et ce chapitre vous suggère une utilisation bien plus subtile de la menace qu’il représente qu’un simple “Dragon CEO”…
  • Insectes : ils sont toujours là, hélas, bien hélas, OMG !!!! Plus que jamais, en quelques sortes (allez voir notre critique de Cutting Black) ! 
  • La gestalt des mages du sang… Brrrrr ! Magie du sang pseudo-aztèque, sacrifices, entités impies venant d’autres métaplans… Que demandez de plus ??? 
  • La Loge Noire… On les voit émerger à nouveau dans Bloody Business et Néo-Révolution, tous les deux publiés il y a peu, mais leur présence n’a jamais réellement disparu…
  • Le Guide : connu sous le nom de Tutor en anglais, une excellente menace pour rappeler à toute votre table que la magie n’est pas juste là pour vous permettre de lancer des boules de feu et qu’elle est peut-être aussi séduisante que dangereusement mortelle.
  • Et même KSAF dont le réseau d’info est toujours actif et demeure un excellent outil scénaristique pour permettre à vos runners d’en apprendre plus… mais peut-être à leur dépend !

Bon, ok, Winternight a pris du plomb… du vrai plomb après s’être associé à Deus, la technologie des bébés de Halberstam est moins state of the art, mais est réapparu dans un supplément récent (voir l’article sur Collapsing Now). Le Strain III est désormais beaucoup plus courant, mais surtout une contre mesure magique très utile à comprendre pour les runners, comme ceux ou celles qui mènent la partie. Enfin,  Human Nation a un peu disparu dans les limbes de l’univers de Shadowrun, car leur plan “diabolique” a plus ou moins capoté dans les années 60.

D’une manière générale, connaître toutes ces menaces aide grandement à comprendre le monde de Shadowrun, et malgré l’avancée de la timeline, dix des menaces sont toujours d’actualité.

Cerise sur le gâteau, les p’tits gars d’Ombres Portées 2.0 ont eu la délicatesse d’adapter les caractéristiques des PNJ pour Shadowrun 5, Shadowrun Anarchy et Shadowrun 6. C’est le grand luxe.

Quels sont les objectifs de la collection Héritage ?

> L’objectif est simple : se réunir de manière bénévole pour collectivement traduire d’anciens suppléments de Shadowrun qui ne l’ont pas été du temps de leurs éditions respectives. Pourquoi ? Parce que l’univers de Shadowrun construit et évolue sur ces bases, sans jamais faire dans la redite et le reboot, ce qui rend nombres de ces guides aussi passionants à lire qu’utiles à votre table de Shadowrun située en 2080. Sans parler évidemment d’aventures situées à l’époque de ces ouvrages.

Comme Shadowrun est une propriété intellectuelle, il nous serait impossible de sortir nos travaux sans le soutien de son éditeur en France, Black Book Editions, qui nous aide et travaille avec nous dans le but que nos traductions de produits soient aussi proches en qualité que possible d’un supplément officiel.

> Belaran

 Note : la communauté Ombres Portées 2.0 soutient aussi d’autres activités autour de Shadowrun comme ce site (shadowrun-jdr.fr) et le ShadowWiki.

La conspiration du jour : Ombres Portées 2.0 vous cache des choses...

…mais vous le saviez déjà n’est-ce pas ?

Et bien rendez-vous dans un futur proche pour en découvrir d’avantage !

Morphée The Joker

Sysop derrière le retour de Shadowrun-jdr.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *